vendredi 19 juin 2015

rencontre avec les Massaïs

Population d’éleveurs et de guerriers, j'ai eut la chance de pouvoir vivre quelques moments avec eux! ces personnes m'ont énormément touché et fait réfléchir.
J'ai pu les apercevoir dans les rues d'Arusha avec leur shuka ( morceau d’étoffe jeté sur l’épaule) en général violet ou rouge (je n'ai pas pu m’empêcher d'en ramener une!). Je les ai trouvé très beaux et élégants. Les hommes s’entraînent à ce battre entre amis ou gardent le troupeau de vaches, les femmes font leurs provisions et s'occupent des enfants.
Apres c'est quelques moment furtifs sans vraiment rentrer en contact, me voila invitée chez eux (grâce aux employés de l’orphelinat).Ils m'ouvrent leurs petites maisons circulaires, temporaires faites de branchages, de bouses de vaches et de boue. je découvre un intérieur rudimentaire, à mes yeux, mais fonctionnel. Une pièce principale ou il y a de quoi faire le feu et des nattes pour dormir et une pièce pour les animaux. Dire que nous il nous faut une pièce pour dormir une pièce pour cuisiner, une pièce principal et une pour se laver!!! je suis accueillis avec un verre de lait et une sorte de "pain" pas toujours délicieux mais donner avec le cœur et le sourire... au risque d’être malade je n'ai jamais refusé, d’ailleurs je ne suis jamais tomber malade! je touche du bois!
J'ai appris que moins on en a, mieux on se débrouille! noter un numéro de téléphone sans papiers ni crayon, ils le notent avec une branche sur le "mur", se fabriquer des chaussures, solide en plus, avec des morceaux de pneu, se nourrir avec des plantes, se laver avec très peu d'eau.Je n'en ferais pas mon quotidien mais j'ai appris à relativiser!
J'ai appris une autre façon de communiquer!! ce n'est pas parce que ça cris et que ça à l'air violent que ça l'est! accompagnée d'une employée me voila en pleine négociation pour l'achat d'un terrain pour en faire une école. Personne n'est d'accord sur le prix, ça cris, ça s’agite, ça brandit la lance et de plus en plus d'hommes autour de nous. Je me demande ce que je fait la! je ne comprends pas tout! (ils parlent le swahili), je pense que cela va être compliqué! et l'angoisse commence à m'envahir! que va t'il m'arriver au milieu de nul part?! ben........ rien...... vraiment rien! tout ce calme aussi vite! tout le monde se serre la main et se dit au-revoir avec un beau sourire!!
L’expérience la plus marrante c’était la danse! en visite dans un village, nous sommes accueillis par une danse traditionnel, vous savez celle ou l'on saute, saute et saute encore! et le plus haut possible bien sur! moi qui n'as pas le rythme dans la peau je suis servi! ils nous invite à danser avec eux! au début je n'ose pas, puis je me dis que je ne vivrais ce moment surement qu'une seul fois dans ma vie!! alors je profite du moment présent et je me lance dans la danse. Je saute et le plus haut que je peux en essayant de garder les pieds joint cela dure pendants plusieurs longues... minutes et je commence à être essouffler, eux ben...... ils continuent encore et encore! j'en peux plus mais je saute! J'ai adore ce moment et je pense qu'il restera gravé dans ma mémoire pour longtemps, je ne regrette aucunement d'avoir profité du moment! même si la danse n'est toujours pas pour moi!
et vous? quel sont vos moment les plus marquant avec les locaux??
164509_10150112527401477_630216476_7678093_2479593_n rencontretvoyagite.com

Aucun commentaire: